• CONSEILS FITNESS

Zoom sur le Sprint, votre nouveau défi vélo en studio

31/07/2018 Zoom sur le Sprint, votre nouveau défi vélo en studio

Réputé plus intense que le RPM, le Sprint impose son rythme. Le dernier né des cours de vélo en studio se joue en 30 minutes à haute intensité pour repousser ses propres limites. Explication du déroulé d’une séance avec Brigitte, membre L'Appart Fitness ayant testé - et approuvé ! - le concept.

Comment se déroule un cours de Sprint à L’Appart Fitness ?

Le cours dure 30 minutes et il est entièrement rythmé par la musique. On commence par s’échauffer en entrant dans le feu de l’action directement, c’est-à-dire avec une charge sur le vélo. Plus on « charge » plus c’est difficile de pédaler. Cela permet de ressentir un effort similaire à celui que l’on aurait en extérieur en côte.

Quelles sont les différences entre le Sprint et le RPM

C’est beaucoup plus intense au niveau du cardio et c'est condensé en 30 minutes (contre 45 minutes pour le RPM). On est tout de suite très essoufflé car au Sprint on est tout le temps dans la puissance. On doit aller vite tout le temps tout en chargeant le vélo, là où en RPM on a des périodes de « descente »  avec une charge minimale.

Ce cours est-il accessible à tous les niveaux ?

Je pense qu’il ne vaut mieux pas commencer par le Sprint si on ne fait pas de sport. C’est très physique et le coach est là pour vérifier que l’on charge bien les vélos : on n’est pas là pour se balader (rires) ; )

Avec une copine, la première fois qu'on est venues, on s’est dit que ce serait difficile mais qu’on était capable de le faire. Et on l’a fait !

Au niveau de la difficulté, on peut dire qu’il faut mieux s’essayer d’abord à l’Aquacycling pour une personne débutante puis au RPM et enfin au Sprint.

Faites-vous du vélo en extérieur ?

Seulement pour venir à la salle, mais Villeurbanne c’est plat ! (rires)

Qu’est-ce que les cours vous apportent au quotidien ?

Ça me permet d’avoir une bonne régularité. Si je n’ai pas d’horaires « imposés » j’ai plus tendance à céder à la flemme. Sauf si ma fille m’y traîne… alors j’assume pour ne pas avoir honte ! (rires

Les cours co c’est psychologique : si on loupe on se dit que la fois d’après on n’ira plus, qu’on ne va pas suivre. Alors on s’accroche et c’est hyper motivant !

Et le fitness en général ?

Le fitness me permet de me vider la tête, d’éliminer mes toxines. Si je ne fais pas de sport je deviens folle, psychologiquement je ne tiens pas. J’ai fait beaucoup de sport depuis mes 4 ans. Du cross et du basket, donc cela fait partie de moi. Maintenant, je fais du vélo car c’est moins traumatisant pour les genoux mais avec toujours le même bien-être.

Pourquoi avez-vous choisi de tester ce cours ?

Lorsqu’on nous a parlé de ce cours, je me suis dit que ce serait très difficile et que ce n’était pas pour moi. Mais le comme le cours de Sprint a remplacé un créneau de RPM auquel j’étais habituée, j’ai essayé. Et finalement j’y arrive. Ça me plaît ; et même si je me dis souvent « qu’est-ce que tu fais encore là ? » j’aime revenir et aller au bout de moi-même. Me vider la tête, transpirer, tout éliminer, tout donner, ça fait du bien !

Et un grand merci à Brigitte d'avoir partager son expérience et sa bonne humeur ;)

© Javi Indy on Shutterstock ; L'Appart Vaise et L'Appart Villeurbanne.


Articles associés